> Retour au blog

Comment faire un flocage ?

Entreprise marquage textile > Blog > Comment faire un flocage ?
Le transfert sur le textile

Saviez-vous que le flocage textile est une technique de personnalisation plébiscitée par de plus en plus de mondes ? Cette méthode, consistant à appliquer un film plastique sur un vêtement pour créer des motifs ou des textes personnalisés, est à la portée de tous. Avez-vous déjà envisagé de floquer vous-même un textile, que ce soit pour une occasion spécifique ou simplement pour exprimer votre créativité ? Continuez votre lecture, et je vous guiderai pas à pas dans l'art de réaliser un flocage digne des plus grands ateliers, même dans le confort de votre maison.

Qu'est-ce que le flocage ?

Le flocage textile, c'est une technique de personnalisation qui consiste à appliquer un motif ou un texte sur un tissu grâce à un matériau spécial : le Flex thermocollant.

C'est idéal pour des créations simples et élégantes, car le flocage est limité à des formes nettes et généralement monochromes.

Alors, lorsque vous pensez à floquer votre propre vêtement, assurez-vous que votre motif ne nécessite pas une multitude de couleurs ou un niveau de détail extrêmement fin. En effet, si vous vous lancez dans le flocage avec un logo complexe et riche en couleur, vous vous heurterez à des défis de taille.

Pour des graphismes multicolores, j'ai eu l'occasion de tester et je peux vous garantir que la technique de flocage n'est pas l'amie des dégradés et des palettes élargies. Orientez vous plutôt vers une technique comme le DTF (Direct-to-Film), plus adaptée aux motifs colorés et détaillés, pour obtenir des résultats impeccables et professionnels.

Quel matériel pour faire du flocage chez soi ?

Pour se lancer dans le flocage textile à domicile, il vous faut un équipement adéquat afin de garantir précision et qualité dans vos créations. Voici une liste des indispensables :

  • Le textile de votre choix : que ce soit un tee-shirt, un sweat, un tote bag ou autres, l'essentiel est qu'il soit propre et exempt de défauts. Aussi bien les fibres naturelles que synthétiques se prêtent au flocage.
  • Une machine à découpe : le plotter de découpe va permettre de découper le motif. Il est l'outil idéal pour les contours nets et précis. Toutefois, pour les petits budgets ou pour débuter, un cutter manuel peut faire l'affaire. Soyez tout de même vigilant, car cela demande de la minutie et le risque de se couper est présent. Il sera donc plus rentable d'investir dans un plotter.
  • Du flex thermocollant : il s'agit du film plastique qui sera transféré sur votre textile. Vous pouvez en trouver en ligne, ou dans les magasins de loisir créatifs de type Action, Cultura mais la qualité peut parfois être inégale par rapport à des fournisseurs spécialisés en flocage.
  • Un fer à repasser ou une presse à chaud : pour fixer le motif sur le tissu, ces outils sont indispensables !La presse offre une chaleur constante et une pression uniforme, essentielles pour un résultat professionnel, tandis que le fer à repasser convient pour des projets amateurs avec une attention particulière sur la pression et la température.
  • **Du papier cuisson ou une feuille de téflon : **ceci sert à protéger le textile lors du thermocollage. Il est crucial de ne jamais négliger cette étape pour éviter les brûlures ou la fusion du flex avec le fer.
  • Des outils d'échenillage : après la découpe, ils sont utilisés pour éliminer les excédents de matière autour de votre design. Cela peut être des pinces à épiler ou des scalpels de précision.

J'ai moi même constaté que l'investissement dans une presse à chaud et un plotter de découpe, bien que plus cher, facilite grandement le travail et améliore le rendu final. Prenez donc le temps de choisir le matériel en fonction de vos besoins et de votre budget !

Les étapes pour faire du flocage soit même

Etape 1 : Préparation de l'impression

La première étape incontournable est la préparation de votre impression. Pour cela, intégrez votre logo ou le dessin choisi dans un logiciel adapté à votre plotter de découpe. Ces logiciels sont votre meilleur allié pour traiter l'image et la préparer à la découpe.

La plupart des plotters sont vendus avec un logiciel spécifique facilitant le processus. Parmi les options disponibles, vous trouverez des logiciels gratuits tels que ceux fournis avec les machines Cricut, Silhouette ou ScanNCut.

Ces programmes sont particulièrement intuitifs et conçus pour accompagner aussi bien les débutants que les professionnels dans la création de leurs projets de flocage.

Un détail crucial à garder en mémoire lors de la préparation de votre motif : assurez-vous de découper votre logo en effet miroir ! Cette étape peut sembler anecdotique, mais elle est fondamentale.

Préparation visuel flocage

L'effet miroir est nécessaire pour que, une fois votre design pressé sur le textile, il apparaisse correctement à l'endroit. J'ai moi-même négligé cette étape lors de mes premiers essais de flocage, et je peux vous assurer que réaliser tout le processus pour se retrouver avec un texte à l'envers est une erreur que vous ne souhaitez pas commettre.

Etape 2 : Préparer le Flex

Pour commencer le processus de flocage, prenez votre rouleau de flex. Veillez à découper un carré d’une taille légèrement supérieure à celle de votre motif à floquer, garantissant ainsi une bonne marge pour la découpe et une application plus aisée. Ensuite, vous n'avez plus qu'à insérer votre flex thermocollant dans votre machine de découpe.

Utilisez pour cela un tapis de découpe conçu spécifiquement pour le flex. Cela optimisera la précision de votre découpe et minimisera les risques d'erreur. Une fois le flex positionné, un petit conseil pratique : bloquer les extrémités avec un scotch résistant. Cela permet de tenir le flex bien en place pendant la découpe, évitant ainsi tout glissement qui pourrait nuire à la précision de votre motif. Par expérience, prendre le temps de bien préparer le flex avant de le positionner dans la machine assure une finition impeccable. C'est une étape que certains pourraient être tentés de bâcler, mais la précision à ce stade se reflète dans le résultat final

Flocage flex

Etape 3 : La découpe

Le moment est venu de s'attaquer à la découpe, une étape cruciale pour un flocage réussi.

Avant de plonger tête première dans cette tâche, permettez-moi de vous transmettre un conseil primordial qui a véritablement fait la différence dans mon propre parcours : l'ajustement de la lame de votre plotter de découpe est essentiel. Il est impératif d'avoir une hauteur de lame adéquate ainsi qu'une pression précise si vous ne voulez pas finir avec un flex mal taillé et inutilisable et donc de la matière inutilisable.

Je vous recommande vivement de garder votre hauteur de lame au minimum et de jouer exclusivement sur la pression. Cette astuce, simple mais efficace, vous évitera non seulement de détériorer votre matériel de découpe mais aussi le précieux flex.

Assurez-vous toujours de découper le motif sur la partie matte du flex et jamais sur la partie plastique brillante.

C'est en suivant la notice et les conseils de votre fournisseur de flex et en adaptant les réglages de votre machine que vous éviterez ces erreurs.

Découpage du Flex

Etape 4 : L'échenillage (l'étape la plus satisfaisante)

L'échenillage est autant un bonheur pour certains qu’un calvaire pour d’autres. Cette étape cruciale consiste à enlever la partie excédentaire de flex de l’extérieur et de l’intérieur de votre motif préalablement découpé.

Chaque élément non souhaité doit être retiré avec précision pour révéler le design final. Pour y parvenir, utilisez une pince ou un outil spécial d’échenillage. Ces instruments sont conçus pour faciliter la saisie des petits bouts de vinyle adhésif.

Lors de cette opération, je privilégie la pince de précision qui offre une meilleure adhérence et un contrôle impeccable pour les détails fins.

Il est essentiel de procéder avec délicatesse pour ne pas endommager le motif. Veillez à enlever tout l'excédent pour ne pas avoir de surprise au moment du flocage, après, il sera trop tard ! Croyez-moi, rien n'est plus frustrant que de découvrir une pellicule indésirable une fois le textile sorti de la presse à chaud.

Prenez votre temps et travaillez dans un espace bien éclairé pour ne manquer aucun détail.

Si vous êtes novice, commencez par des motifs simples et évoluez progressivement vers des designs plus complexes. L'échenillage est une étape où la patience est récompensée par la satisfaction d'un résultat impeccable.

Etape 5 : Le marquage sur le textile

Pour débuter, assurez-vous de poser le textile à personnaliser sur votre presse à chaud ou sur une surface plane.

Une petite astuce que j'ai apprise au fil des projets est de toujours veiller à ce que le textile soit bien lisse et sans plis, car le moindre pli sous le motif peut gâcher le rendu final.

À cette étape, positionner votre motif imprimé s'avère crucial. Prenez votre temps pour aligner correctement le design : un motif de travers ou mal centré gâcherait toute l'opération.

Si cela peut rassurer, sachez qu’il existe des méthodes pour retirer un flocage, mais elles ne sont pas infaillibles et peuvent endommager le textile.

La rigueur est de mise !

Une fois sûr de l'emplacement du motif, il est temps de passer à l'action : pressez le flex sur le textile à l’aide de votre presse à chaud.

Cependant, ne sous-estimez jamais l'importance d'ajouter une feuille de papier cuisson ou une feuille de téflon entre le presse et le motif. Cette petite étape, souvent négligée, peut faire la différence entre un résultat professionnel et un désastre. Elle protège à la fois le textile et le motif de la chaleur directe et évite le risque de brûlure ou de fonte.

Il est important de tenir compte des spécificités techniques de votre flex.

Chaque type de flex possède en effet sa propre température et son propre temps de chauffe optimaux.

Un bon conseil serait de toujours avoir à portée de main la notice du produit pour vérifier ces paramètres avant de démarrer. Pour ma part, je tiens un tableau de référence rapide consultable en un clin d'œil, que j'ai constitué grâce à mes expériences passées, et cela me sauve régulièrement de l'oubli ou de l'erreur.

flocage.png

Etape 6 : Le pelage

Après avoir patiemment suivi toutes les étapes de création, vous voici finalement au pelage. La révélation de votre motif floqué.

À ce stade, le plastique du Flex, ce film protecteur, doit être retiré avec une grande délicatesse.

Ne précipitez pas vos mouvements, car la précipitation pourrait endommager le flocage, surtout si la colle n'a pas encore complètement adhéré au textile.

Pelage

Je me souviens de ma première expérience de flocage. Dans l'excitation de découvrir le résultat final, j'ai tiré trop rapidement sur le film, entrainant avec moi quelques petits éléments du design. Une bonne leçon qui a renforcé mon attention pour les fois suivantes.

Vous devez donc être patient et procéder lentement, en exerçant une traction constante pour éliminer le film sans perturber le motif floqué.

Pour procéder au pelage, faites-le depuis un coin ou un bord, là où vous pouvez facilement prendre prise. Ensuite, veillez à le faire à un angle proche de 180 degrés, ce qui diminue les risques d'endommager le dessin ou le texte.

S'il arrive que des parties du flex restent attachées au film, ce qui peut parfois se produire avec des détails très fins, repassez le fer à repasser ou la presse sur ces zones et tentez à nouveau le pelage, toujours avec la même douceur. C'est souvent une question de température et de temps de pression.

Etape 7 : La couche de vernis

Pour assurer une fixation optimale et durable du Flex, une étape cruciale s'impose. C'est celle de l'application d'une couche de vernis ! En réalité, cette métaphore de vernis désigne plutôt l'acte de presser une seconde fois le flex sur le textile, en utilisant, toujours, une feuille de papier cuisson ou une feuille téflon.

Cette action complémentaire solidifie l'adhérence du flex au tissu. Lors de cette deuxième pression, recherchez un indice révélateur de qualité : si vous parvenez à apercevoir le grain du textile à travers le flex, félicitations, vous avez atteint le niveau de fusion idéal. Cet aspect est un véritable gage de l'excellente tenue du flocage sur le long terme.

Toutefois, soyez attentifs à ne pas surchauffer le flex, ce qui pourrait le détériorer. La température et le temps de pressage doivent être rigoureusement respectés comme l'étape de marquage initial.

Le séchage

À travers mes nombreuses réalisations, j’ai pu constater que négliger cette étape de finition peut conduire à des décollages prématurés ou à une altération de la qualité visuelle.

Etape 8 : La partie bonus

Si vous cherchez à obtenir des résultats de qualité professionnelle ou si vous êtes pressé par le temps, vous avez la possibilité de faire appel à mon atelier de marquage sur textile.

Fort de mon expérience dans le domaine, je peux vous garantir une personnalisation qui allie finesse et durabilité.

Nous personnalisons tous les types de textiles, que ce soit pour des maillots de sport, des vêtements d'entreprise, ou encore de la merchandising pour un événement spécifique.

La qualité de nos réalisations est attestée par nos clients, qui nous ont gratifiés d'une note de 5/5. Cela témoigne de notre engagement à fournir un service à la hauteur de vos attentes. Nos délais de livraison sont rapides et nous nous adaptons aux volumes, qu'ils soient petits pour des besoins ponctuels ou larges pour des commandes en gros.

Si vous avez des questions ou souhaitez plus de conseils, ma boite mail reste ouverte.

Demander un devis maintenant

Conclusion

Félicitations, vous voilà maîtrisant la technique du flocage textile ! Vous avez franchi toutes les étapes avec minutie et patience, et je suis certain que vos créations reflètent désormais votre personnalité et vos compétences. Ainsi, n'hésitez surtout pas à partager l'ampleur de votre créativité en m'envoyant des photos de vos réalisations. Que ce soit via les réseaux sociaux ou par mail.

Guide

Publié le 25 mars 2024

-

Mis à jour le 26 mars 2024

Quentin, le créateur

Quentin, le créateur

A propos de l’auteur

Moi c’est Quentin, le créateur de FlocagePro. Je viens d’Angoulême, une ville situé dans le sud ouest de la France. J’adore me challenger.

Nous suivre